Le modèle « Vieillissement en santé »

Qu’est-ce que c’est?

Le modèle « Vieillissement en santé (VES) » propose neuf axes d’action pour répondre aux besoins des personnes de 50 ans et plus. Il souligne l’importance d’agir auprès de toutes les personnes vieillissantes, peu importe leur santé ou leur niveau d’autonomie. Il peut être utilisé pour développer une vision commune des besoins et des services/actions à mettre en place ou à consolider puisqu’il aborde l’ensemble des dimensions d’un continuum d'interventions: promouvoir, prévenir, guérir et soutenir. Développé au Québec (Cardinal et coll., 2008) à partir d’une revue de 14 modèles ou cadres publiés dans la littérature scientifique, incluant celui de l’OMS sur le vieillissement actif (2002), ce modèle est en cohérence avec la Charte d’Ottawa sur la promotion de la santé et le modèle de l’Organisation mondiale de la santé (OMS, 2002) et comprend les champs d’intervention de l’approche Ville amie des aînés de l’OMS ou Québec ami des aînés (QADA).

Une vision positive du vieillissement

Le modèle VES met de l’avant une vision positive du vieillissement, largement emprunté de Santé Canada (2001). Le vieillissement en santé désigne « un processus permanent d’optimisation des possibilités permettant aux personnes âgées d’améliorer et de préserver leur santé et leur bien-être physique, social et mental, et de conserver leur autonomie et leur qualité de vie, tout en favorisant des transitions harmonieuses entre les différentes étapes de leur vie ».

Bien que vieillir demande des adaptations (retraite, variation des capacités fonctionnelles, maladies chroniques, deuils et pertes, etc.), trois Québécois sur quatre ayant 65 ans et plus et vivant à domicile se perçoivent en bonne, très bonne ou excellente santé (ISQ, 2012). Toutefois, lorsque l’on planifie les interventions destinées aux aînés, il importe de considérer les capacités et l’autonomie variables de cette population.

Que contient ce modèle?

Chapeauté par les principes chers aux aînés que sont la dignité, l’indépendance, la solidarité et l’équité, le modèle VES propose neuf grands axes d’intervention. Cinq d’entre eux (axes extérieurs) sont définis selon une perspective d’action sur les grands déterminants de la santé et de bien-être. Ils influencent la santé et la qualité de vie de toutes les personnes, peu importe leur état de santé, leurs capacités, leur niveau d’autonomie, etc. Quatre autres axes sont définis selon une perspective de réduction des problèmes de santé et de leurs conséquences (prévention clinique, détection, traitement et la réadaptation). Chaque axe présente plusieurs éléments spécifiques à considérer selon la littérature.

Malgré le fait qu’il ait été spécifiquement conçu pour la population de 50 et plus, certaines organisations utilisent le modèle « Vieillissement en santé » pour analyser l’offre d’intervention de leur population de 0 à 100 ans.

 

Consulter deux présentations PowerPoint sur le modèle « Vieillissement en santé » :

Le modèle VES… pour faciliter l’exercice de la responsabilité populationnelle

Dans le cadre de l’exercice de la responsabilité populationnelle, les acteurs du secteur de la santé et des services sociaux locaux et régionaux sont invités à susciter, animer et soutenir les collaborations entre les différents partenaires des secteurs d’activités de leur territoire. Et cela, en vue de répondre aux besoins exprimés et non exprimés de la population. À cet égard, les actions doivent porter sur les déterminants de la santé ainsi que sur l’adéquation des soins et services offerts aux individus. De plus, il importe de considérer les sous-groupes de la population, en fonction de leurs caractéristiques socioéconomiques, de leurs conditions de vie, de leurs enjeux de santé et de leurs limitations.

Le modèle « Vieillissement en santé » Le modèle « Vieillissement en santé »