Vieillissement en santé (VES) - Activité physique

Équipe de recherche Vieillissement en santé de l’INSPQ : André Tourigny, Bassirou Labico Diallo, Alexis Guilbert-Couture, Lucie Bonin, Marie-Claude Messely, Laura Roseline Finken, Myriam Filion

 

La promotion de l’activité physique peut se faire à l’aide de stratégies éducationnelles qui visent la modification des caractéristiques et des ressources individuelles, à travers une transformation des croyances, des attitudes et des connaissances, pour finalement développer des compétences et changer des comportements. Elle peut se faire aussi à travers une modification des contextes de vie, par  la mise en œuvre de politiques publiques, l’organisation des services ou le développement des communautés, etc. Les interventions environnementales évaluées sont encore peu nombreuses et, pour les interventions éducationnelles évaluées, les auteurs ne précisent souvent pas si les participants ont bénéficié ou non et si oui à quel degré, d’un environnement physique et social favorable à l’adoption des habitudes de pratiquer l’activité physique. Idéalement, les stratégies des deux domaines sont combinées pour optimiser l’adoption de comportements sains et donc les bénéfices en santé. Les modèles de développement de l’environnement physique et de l’environnement social doivent prendre en compte les besoins de la population en général et ceux spécifiques des personnes âgées en particulier.

Les interventions éducationnelles efficaces ou prometteuses recensées dans la littérature scientifique qui soutiennent la pratique de l’activité physique comprennent: prescription et supervision d’exercices, marche guidée par un leader ou programme de marche assisté par ordinateur, référence par les omnipraticiens vers les centres de loisir et de sport, contrats de santé et réseaux de soutien social (ex. : accompagnement, pairs). Dans d’autres approches plus traditionnelles, des moniteurs dispensent des sessions éducatives à des groupes ou à des individus, en personne ou par téléphone. Dans d’autres encore la formation individuelle est faite à l’aide du livret de santé, la discussion de groupe ou la tenue d’ateliers. Dans d’autres enfin, de l’information sur les ressources communautaires facilitant la pratique de l’activité physique est donnée. Plus rarement, une incitation financière est utilisée.

Quelques théories éducationnelles sont citées pour inviter le planificateur à concevoir des interventions adaptées aux réalités des personnes ciblées, sur le plan physique, psychique et cognitif. Les interventions éducationnelles combinant certains modèles théoriques de planification de changement de comportements et certaines techniques de conduite des activités semblent être des formules gagnantes : théorie sociale cognitive et modèle transthéorique; utilisation du podomètre; marche plus autres activités ;  interventions faites en centres ou à domicile ; participation des professionnels de l’activité physique et de la santé. L’adaptation des interventions aux spécificités individuelles semble être une autre caractéristique associée à l’efficacité.

Le manque de consensus quant à une meilleure efficacité de certaines approches éducationnelles par rapport à d’autres ne doit pas constituer un obstacle. Par exemple, on peut opter pour une intervention en centre, à domicile ou en centre puis à domicile, selon le contexte. En plus, la supervision directe à distance est une technique d’appoint qui favorise l’adhésion aux activités des interventions à domicile. Enfin, l’utilisation des nouvelles technologies de l’information (informatique et téléphonie) a conduit à des résultats positifs de faible amplitude, mais parce qu’elles peuvent être appliquées à grande échelle, leur impact du point de vue de la santé publique peut être important.

L’équipe Vieillissement en santé de l’INSPQ a réalisé une revue de littérature scientifique et secondairement de la littérature grise, de plusieurs interventions réalisées dans diverses conditions pour augmenter l’activité physique chez les aînés. Ces interventions sont classées selon qu’elles sont efficaces, prometteuses ou à explorer davantage.

 

Accédez aux documents :

Fiches descriptives des revues systématiques et méta-analyses

  1. Les interventions basées sur les preuves, destinées à augmenter l’activité physique chez les personnes âgées
  2. Rapport et recommandations basés sur les preuves. Programmes d’exercices pour les personnes âgées. Revue systématique et méta-analyse
  3. Programmes d’activité physique basés à domicile ou en centres pour les personnes âgées
  4. Revue intégrative de la recherche sur les interventions de changement de comportements chez les personnes âgées
  5. Meilleures pratiques pour l’activité physique et le counseling dans les populations de personnes âgées
  6. Efficacité des interventions de l’activité physique chez les personnes âgées : Revue de la littérature
  7. Les déterminants de l’initiation et du maintien de la pratique de l’activité physique chez les personnes âgées : revue de la littérature

Fiches descriptives des études primaires

Études des interventions éducationnelles efficaces :

  1. Le Modèle transthéorique peut-il expliquer le comportement qui consiste à faire de l’exercice dans une population de femmes habitant dans les communautés? (Findoff, 2007)
  2. Une étude randomisée d’incitation financière pour augmenter la pratique de l’activité physique parmi les adultes âgés sédentaires (Finkelstein, 2008)
  3. Programmes des meilleures pratiques d’activité physique pour les personnes âgées : résultats d’une étude à portée nationale (Hughes, 2009)
  4. Le counseling en activité physique est-il efficace chez les personnes âgées? Un essai randomisé contrôlé en soins de santé primaire (Kerse, 2005)
  5. L’effet du counseling par téléphone sur l’activité physique chez les personnes âgées peu actives dans le cadre de soins de santé primaires : Un ERC (Kolt, 2007)
  6. Maintenir la pratique d’activité physique chez les personnes âgées — Résultats à 24 mois de l’ERC Keep Active Minnesota (KAM) (Martinson, 2010)
  7. Est-ce que le podomètre fait augmenter le niveau d’activité physique chez les femmes âgées sédentaires? Un ERC (McMurdo, 2010)
  8. L’entrainement pour améliorer la condition physique chez les vétérans âgés : Essai randomisé sur les conseils intégrés aux soins de santé primaires, à propos de l’activité physique (Morey, 2009)
  9. Résultats de l’activité physique du CHAMPS II : Promotion du programme d’activité physique pour les personnes âgées (Stewart, 2001)
  10. Exploration de l’efficacité et des facteurs d’influence de deux interventions d’activité physique adaptées par ordinateur pour les personnes âgées : un essai randomisé contrôlé (Van Stralen, 2010)
  11. Efficacité de deux programmes d’intervention adaptés pour la promotion de l’activité physique chez les personnes âgées

Études randomisées des interventions éducationnelles prometteuses :

  1. Essai randomisé de trois stratégies pour promouvoir l’activité physique dans la pratique générale (Armit , 2009)
  2. Sœurs en mouvement : Un essai randomisé contrôlé d’une intervention d’activité physique basée sur la spiritualité (Duru, 2010)
  3. Promouvoir l’activité physique assistée par un assistant personnel numérique (King, 2008)
  4. Efficacité d’une intervention d’activité physique guidée par accéléromètre chez des femmes âgées vivant dans la communauté (Koizumi, 2009)
  5. Efficacité d’un programme pilote d’intervention basé à domicile et appuyé par téléphone/courrier, pour l’activité physique et la nutrition chez les personnes âgées (Lee, 2011)
  6. Projet LIFE : Partenariat pour augmenter l’activité physique chez les personnes âgées souffrant de maladies chroniques (Morey, 2006)
  7. Les effets d’un programme d’entrainement physique et d’une intervention nutritionnelle sur le niveau de pratique d’activité physique et le fonctionnement quotidien de personnes âgées ayant une santé précaire : une étude pilote contrôlée randomisée (Rydwik, 2010)

Études non randomisées des interventions éducationnelles prometteuses :

  1. Un programme d’activité physique pour mobiliser les personnes âgées : une approche pratique et durable (Jancey, 2008)
  2. Évaluation du programme SMART (Seniors Maintaining Active Roles Together) de VON Canada (Jones, 2004)
  3. Le « California Active Aging Program »: De la théorie à la pratique pour promouvoir l’activité physique chez les personnes âgées (Steven, 2005)
  4. Diffusion d’un programme de recherche sur la promotion de l’activité physique chez les personnes âgées dans diverses communautés : CHAMPS III (Stewart, 2006)
  5. Manger mieux et bouger plus : un programme communautaire pour améliorer la nutrition et augmenter l’activité physique chez les Américains âgés (Wellman, 2007)
  6. Résultats de la première année d’« Active for Life »: application de 2 programmes d’activité physique basée sur l’évidence pour les aînés, dans les milieux communautaires (Wilcox, 2006)

Études randomisées des interventions éducationnelles à explorer davantage

  1. Inciter les professionnels de santé de première ligne à augmenter les références communautaires d’activité physique pour les aînés : essai randomisé (Ackermann , 2005)
  2. Promotion de l’activité physique chez les personnes âgées : évaluation préliminaire de trois stratégies en médecine générale (Armit , 2005)
  3. Une intervention motivationnelle uniquement par téléphone pour augmenter la pratique de l’activité physique chez les adultes vivant en milieu rural. ERC (Bennett , 2008)
  4. Vaincre les barrières à l’activité physique dans une population d’adultes plus âgés, diversifiés culturellement et linguistiquement : ERC (Borschmann , 2010)
  5. Utilisation des stratégies de processus en groupe comme outil d’intervention pour promouvoir la santé par l’activité physique chez les personnes âgées (Caperchone , 2006)
  6. Essai randomisé de deux interventions pour augmenter l’activité physique chez les femmes âgées (Conn , 2003)
  7. Revue intégrative de la recherche sur les interventions de changement de comportements chez les personnes âgées (Greaney, 2008)
  8. Intervention adaptée et livrée par internet, pour promouvoir l’activité physique chez les femmes âgées (Hageman , 2005)
  9. L’adoption du Guide canadien d’activité physique et du Cahier d’accompagnement pour les aînés : Impacts sur le conditionnement physique et la dépense calorique (Jiang , 2004)
  10. Les effets à douze mois du Groningen active living model (GALM) sur l’activité physique, son impact sur la santé et la condition physique chez les personnes âgées de 55 à 65 ans, sédentaires et peu actives (Jong , 2007)
  11. Promouvoir l’activité physique chez les personnes âgées par l’éducation de professionnels impliqués dans les visites préventives à domicile (Poulsen , 2007)
  12. Saskatoon in Motion : Programme d’exercices à domicile par rapport à la classe pour personnes âgées atteintes de maladies chroniques (Reeder , 2008)
  13. Évaluation d’un projet d’auto-efficacité dans les exercices pour une éventuelle utilisation chez les minorités âgées vivant en milieu urbain (Resnick , 2008)
  14. Un essai randomisé pour augmenter l’activité physique chez les premières nations âgées (Sawchuk , 2008)
  15. Étude pilote d’un programme communautaire d’exercice basé sur la marche pour les femmes âgées (Shaw , 2008)
  16. Étude pilote de faisabilité d’utilisation du podomètre et des conseils afin d’augmenter la pratique de l’activité physique chez les femmes âgées sédentaires (Sugden , 2008)
  17. Bénévolat : Une intervention en activité physique pour les personnes âgées – Programme Experience Corps® à Baltimore (Tan , 2006)

Études non randomisées des interventions éducationnelles à explorer davantage

  • Résultats significatifs avec des plans méthodologiques suffisamment robustes
  1. Effets d’un programme communautaire d’exercice sur la fonction physique et la santé chez les personnes âgées : le programme EnhanceFitness (Belza , 2006)
  2. Évaluation des résultats d’un programme d’exercice à domicile pour personnes âgées ayant une santé fragile - Centre Canadien pour l’Activité et le Vieillissement (Johnson, 2003)
  3. Une intervention éducative à l’échelle de l’État pour améliorer la nutrition et l’activité physique des Américains âgés (McCamey , 2003)
  • Résultats significatifs avec des plans méthodologiques insuffisamment robustes
  1. La marche au centre d’achats comme possibilité de pratique d’activité physique (Culos-Reed , 2008)
  2. La promotion de l’activité physique chez les personnes âgées vulnérables est-elle possible et efficace dans le contexte de la médecine générale? (Dinan, 2006)
  3. L’amélioration de l’activité physique et des fonctions physiques chez les personnes âgées à la suite d’une intervention à base communautaire dans les centres d’hébergement pour les aînés en Géorgie (Fitzpatrick , 2008)
  4. De l’innovation à la motivation : étude pilote portant sur une intervention par téléphone mobile pour augmenter le niveau d’activité physique chez les femmes sédentaires (Fukuoka, 2010)
  5. Contrat de santé sous forme de calendrier : un outil pour les professionnels de la santé pour intervenir avec les personnes âgées (Haber , 2000)
  6. Impact d’un cours sur la promotion de la santé chez les personnes âgées sédentaires, en surpoids ou limitées physiquement (Haber , 2000)
  7. Rapport d’évaluation du programme Canadien Get Fit for Active Living Centre pour l’activité physique et le vieillissement (Jones, 2004)
  8. Rendre accessible l’activité physique aux personnes âgées souffrant de troubles de mémoire : Une étude de faisabilité (Logsdon, 2009)
  9. Conseils systématiques des omnipraticiens pour promouvoir l’activité physique chez les patients âgés : Étude de faisabilité (Marki , 2006)
  10. Étude pilote d’une intervention de rééducation des compétences pour augmenter le niveau de marche chez les personnes âgées sédentaires (Sarkisian, 2007)
  11. La promotion de l’activité physique par les omnipraticiens (Spink , 2008)