Vieillissement en santé (VES) - Alimentation

Équipe de recherche : de l’INSPQ André Tourigny, Bassirou Labico Diallo, Alexis Guilbert-Couture, Lucie Bonin; de la DSP C-N Myriam Chênevert, Lise Cardinal,

 

Le maintien ou l’adoption de saines habitudes alimentaires  favorisent un vieillissement en santé et dépendent entre autres de l’offre, la distribution et la transformation des aliments, ainsi que des connaissances, aptitudes et capacités individuelles. Plusieurs théories de modification de comportements individuels peuvent être utilisées pour planifier les interventions de promotion des saines habitudes alimentaires. Il existe également des stratégies relevant de différents secteurs de l’activité humaine, qui visent la transformation environnementale rendant ainsi possible le comportement ultimement souhaité, à savoir choisir et consommer les aliments de qualité, quantitativement suffisants et culturellement satisfaisants.

Sur le plan éducationnel, sont potentiellement associées aux interventions efficaces de promotion de saines habitudes alimentaires, l’utilisation de techniques complémentaires de changement de comportement et l’adaptation des messages éducatifs aux conditions individuelles.  Cette dernière se fait mieux par la collecte systématique et l’analyse de données individuelles, puis la rédaction de rapports personnalisés en réponse aux besoins changeants de chacun des participants, selon les différents états du changement de comportement du modèle transthéorique. Des interventions ainsi réalisées et qui ont permis d’obtenir des changements favorables à l’adoption des saines habitudes alimentaires (Greene; 2008), indépendamment des caractéristiques sociodémographiques (Campbell; 2009), sont particulièrement encourageantes pour le développement de programmes au bénéfice des sous-groupes vulnérables.

Sur le plan environnemental, différentes stratégies ont tenté d’apporter des solutions aux problèmes de l’offre et de l’accès aux aliments santé, en ciblant généralement des populations ou des zones à risque. Les interventions de ce type sont plus rarement évaluées : augmentation de la production des programmes agricoles urbains, augmentation de la productivité des technologies agricoles avancées, distribution alimentaire des banques alimentaires, mesures alternatives de distribution alimentaire des coopératives agricoles soutenues par la communauté (Community Supported Agricultur) ou lutte contre les déserts alimentaires par diverses mesures d’incitation et de législation.

Des membres de l’équipe VES de l’INSPQ et de la direction de la santé publique de la Capitale-Nationale ont réalisé une revue de la littérature scientifique et secondairement de la littérature grise sur la promotion de saines habitudes alimentaires chez les aînés. 

Accédez aux documents :

Fiches descriptives des études des interventions éducationnelles efficaces identifiées

  1. Changement dans la consommation de fruits et de légumes chez les aînés sur une période de 24 mois : Résultats du projet d’intervention SENIOR (Green)
  2. Un essai randomisé d'entrevues motivationnelles et personnalisées pour la promotion de la consommation de fruits et de légumes dans la prévention et la gestion du cancer (Campbell)

Fiches descriptives des études des interventions éducationnelles prometteuses

  1. Efficacité d’un programme pilote d’intervention basé à domicile et appuyé par téléphone/courrier, pour promouvoir l’activité physique et la nutrition chez les aînés (Lee)
  2. L’efficacité de l’éducation en nutrition dans la promotion de la saine alimentation auprès des aînés dans le nord-est de la Thaïlande (Meethien)
  3. Une intervention sur la nutrition à domicile pour augmenter la consommation de fruits, de légumes et d’aliments riches en calcium chez des aînés vivant dans la communauté (Bernstein)
  4. Un essai randomisé d’une intervention nutritionnelle adaptée : Étude des habitudes alimentaires de Puget (Kristal)
  5. Évaluation des risques pour la santé combinée à des sessions éducatives dispensées en groupe ou à domicile pour la promotion des comportements et la prévention chez les aînés – Essai randomisé (Dapp)
  6. Utiliser un appareil numérique personnel pour améliorer les apports nutritionnels (Atienza)
  7. Changements de la consommation des protéines dans une populations de Français âgés et vivant à domicile, suite è un programme d'information nutritionnel (Rousset)
  8. L'éducation nutritionnelle améliore le moral et l'auto-efficacité cchez les femmes adultes et les femmes âgées (Francis)
  9. Accroitre l'accès et l'abordabilité des produits qui augmentent la consommation perçue de légumes chez les aînés à faible revenu (Abusabha)
  10. Le programme alimentaire des aînés : un réseau national efficace d'interventions préventives en nutrition (Millen)
  11. Augmentation de la consommation de fruits et légumes chez les aînés et confinés à domicile : programme pilote de nutrition du marché des fermiers Senior (Senior Farmer's Market Nutrition Program) de Seattle (Johnson)